vendredi 22 novembre 2013

Couteau de médecin


Un des aspects surprenant du bouddhisme pratiqué en Thaïlande est la fabrication de couteau rituels consacrées et parfois même forgées par de Grand Maîtres bouddhistes. Ces armes sont fabriquées en suivant des règles très strictes et en utilisant divers métaux "magiques" et techniques élaborées de consécration.

Les mit moh - มีดหมอ (couteaux de médecin) sont des couteaux de diverses tailles servant à guérison et à la protection contre les phi -ผี (esprits - fantômes). Dix tailles rituelles sont mentionnées dans des textes sacrés

Aujourd'hui les mit moh  traditionnels, réalisés et consacré dans un wat, sont rares et le marché regorge de copies de plus ou moins bonne facture.

 Pour élaborer un couteau magique des matériaux sacrés sont utilisés :
- différent types de fers magiques, fer de sangkha wanorn (fer issu de temples, sommet de pagodes, de verrous de portes de wat, de piquets de métal de cloture du wat). Ces aciers sont fondus pour la fabrication de la lame, sur laquelle sont inscrites des lettres mystiques selon les instructions. Cet acier de la lame des mit moh est de couleur gris sombre.

Des matériaux tout aussi sacrés sont utilisé pour le manche des cheveux de moines vénérables, des takut en étain roulé portant les armes des cinq grands dieux  wachirawut, de Phra Indra, le bâton de Kubera (dieu d’abondance), l’étoffe rouge du géant Arlawaka, les yeux du dieu de la mort et le disque dentelé du dieu Narayana, du safran rong, de la poudre de lek lai, un minéral miraculeux et naturel provenant de grottes réputé chasser phi et démons

La fabrication terminée, le rituel consiste en incantation du serment du Bouddha pendant trois mois avec des offrandes de tête de cochon et de riz pour les esprits et des fournitures pour différente vénérables.

Ensuite il est fait une incantation quotidienne pendant trois mois.
Le potentiel magique et sa capacité face à la magie noire, donneront au possesseur du couteau magique, arme céleste des sorciers, une vie heureuse et prospère et il sera protégé de tout danger. Armé du couteau magique son propriétaire fera fuir les fantômes et les démons.

Il est interdit d’utiliser le couteau magique pour tuer des animaux ou provoquer de la souffrance.
Il est interdit au heureux propriétaires du mit moh de commettre l’adultère et il leur est totalement interdit de dire du mal de leur parents.




Visitez la Thaïlande avec Safarine Tours Kanchanaburi